Pour que chaque entreprise devienne un média efficace

Libé : « Sarkozy cause du peuple ». Titre SEO ou titre lecteur ?


editorial de Libération : sarkozy cause du peuple

La force d'un titre

6h40 ce matin, pas rasé et la tête encore entièrement rapatriée de chez Morphée, je me dirige vers la douche au son de France Inter discutant la candidature maintenant officielle de Nicolas Sarkozy.

« What else is new? » Ma première réaction est une de déjà-vu, jusqu’à ce qu’Audrey Pulvar et Eric Delvaux soulignent les deux niveaux de lecture du titre de l’édito de Libé: « Sarkozy cause du peuple »

 

 

Le double rôle d’un bon titre

Sans entrer dans des considérations politiques, ce titre est effectivement brillant. La question qui m’est venue à l’esprit est la suivante : Ce titre plaira-t-il plus aux lecteurs ou aux moteurs de recherche ?.

En communication Web, le rôle d’un titre est double :

  • Accrocher suffisamment le lecteur pour qu’il clique dessus plutôt que sur un des centaines d’autres qu’il verra durant la journée: c’est en grande partie sur son titre que votre contenu se bat contre la concurrence pour l’attention des Internautes.
  • Exploiter au mieux les finesses du référencement pour que les moteurs de recherche présentent le document avant les autres. Google et Bing accordent tous deux beaucoup de poids au titre pour déterminer le sujet du document (particulièrement pour des vidéos ou des images, dont le contenu n’est pas encore compris par leurs robots et algorithmes de ranking).

Evidemment, Libé étant un journal papier la question peut sembler saugrenue. Mais le sujet est au cœur des discussions, tant chez les journalistes que chez les SEO (spécialistes du référencement des sites).

Par exemple, lors de la conférence « Les nouvelles pratiques du journalisme » organisée par l’École de journalisme de Sciences Po, Emily Bell (ancienne Directrice du contenu numérique du Guardian, fondatrice de MediaGuardian.co.uk et aujourd’hui Directrice de la chaire de journalisme en ligne de à la Columbia Graduate School of Journalism) soulignait l’importance des métriques issues des web analytics pour piloter la ligne éditoriale:

L’audience n’est plus l’apanage du service marketing, elle est dans les mains des journalistes. En cours, je pose la question à mes étudiants: “pour qui écrivez-vous?

L’approche analytique compte de nombreux opposants parmi les journalistes, pour qui un bon titre fait plus appel à l’intelligence du rédacteur et à sa connaissance de l’esprit du lecteur.

Quant au référencement naturel, qui passe presque exclusivement par la production de contenus ciblés, il y a longtemps que le travail sur le titre occupe une place prépondérante dans la discipline. Et les plus grands professionnels du blog recommandent même de passer 30% du temps de rédaction – ou plus – au travail sur le titre. Certains consacrent des pans entiers de leurs sites de formation à ce sujet.

Faut-il écrire pour les moteurs de recherche ou pour les lecteurs ?

Au risque de perdre des points de dissertation, je donnerai ici une réponse unilatérale: écrivez pour vos lecteurs.

Ce qui ne veut pas dire que je, éditeur de logiciels de mon état, suis en train de contredire Mme Bell, une des plus grandes spécialistes du sujet aujourd’hui. Et si la recommandation de mots clés pour soigner l’aspect SEO des communiqués de nos newsrooms fait partie de l’offre PR•Rooms, c’est parce que le gain en visibilité est important. Pour autant, il faut le replacer dans un contexte plus vaste.

D’abord, 3 raisons SEO de vous recommander d’écrire pour vos lecteurs :

  • Ce sont les recommandations de Google. Depuis deux ans au moins, Google modifie ses algorithmes pour tenter de favoriser le contenu utile pour les humains et de pénaliser celui qui tente trop de plaire aux moteurs au détriment de l’expérience utilisateur (passons pour l’instant sur ses expérimentations avec Google+ et Search Plus Your World).
  • Le partage social est aujourd’hui un critère majeur de qualité. Il y a un an ou deux ma réponse aurait été différente. L’optimisation du contenu était tout ou presque. Aujourd’hui, à la recherche d’éléments externes à la page attestant de sa qualité, les moteurs utilisent de plus en plus les commentaires, partages, boutons J’AIME (et nouvelles déclinaisons), ReTweets … comme information objective pour décider du ranking d’une page.
  • L’évolution de l’industrie entière est vers le tout sur mesure. Le « Connais-toi toi même » garant du succès de l’entreprise en ligne est aujourd’hui « connais ton audience ». Toutes les pratiques de communication (du lead nurturing au brand content en passant par le storytelling) s’appuient sur une connaissance fine des l’audience pour se déployer efficacement.

D’autre part, comme je le soulignais dans Comment industrialiser les relations presse et la communication en ligne sans les banaliser ? il ne faut pas confondre outils et solutions. Les Web Analytics sont un outil de description de votre audience. Les mots clés que nous recommandons grâce à cet outil sont des indications précieuses à garder à l’esprit lors de la rédaction. La meilleure pratique à ce sujet est « lisez puis oubliez ». En en ayant pris connaissance, les plus approprié vous viendront spontanément à l’esprit au moment de coucher les mots sur le clavier. Ces mots clés sont à coupler avec l’information recueillie lors de vos discussions sur Facebook ou (mieux, car plus ciblé) sur un forum spécialisé. Ils sont à coupler avec les analyses du service marketing.

L’important est de travailler collaborativement à une meilleure compréhension de son audience pour lui délivrer efficacement les contenus les plus utiles et/ou distrayants afin de créer une relation de confiance durable. Avec « Sarkozy cause du peuple », Libération – journal papier ou pas – fait une grande démonstration en 4 mots.

Est-ce que j’aurais du intituler ce billet « Libé cause journalisme SEO » ? Vos commentaires sont les bienvenus.

Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Classé dans :Communication, Réseaux Sociaux, SEO

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :